Historique

Le centre social tel que nous le connaissons aujourd’hui a été créé en 1999 avec le soutien de la Fédération des Centres Sociaux de l’Isère et de la Caisse d’Allocations Familiales de Vienne. Toutefois son essence remonte au début des années soixante dix avec la création du Foyer intercommunal.

De nombreux bénévoles, sous l’impulsion du Père André, ont été les précurseurs de l’intercommunalité sur les quatre communes. En mars 1970, « l’association pour un Foyer Intercommunal Sport, Culture et Loisirs » voit le jour. Son objectif principal était la création et la gestion de locaux et d’espaces qui pourraient être mis à disposition de groupes ou de particuliers. Le foyer est inauguré le 19 juin 1971 après 10294 heures de travail bénévole. Etant attirés par le cadre et les locaux, les services départementaux de l’UFCV et de l’UFOLEP, le centre social du Pays Roussillonnais, les clubs sportifs, les syndicats d’ouvriers, les aumôneries des collèges et de lycées de Vienne et d’ailleurs … organisent de plus en plus de réunions et de stages sur la commune de Saint Romain de Surieu. Aussi la fréquentation des locaux ne cessa d’augmenter et nécessita la création de plusieurs extensions.

En 1991, une nouvelle étape est franchie. L’association du Foyer souhaitait davantage prendre en compte la question des relations humaines et des besoins des habitants. Cette nouvelle orientation est validée par la signature du premier contrat de projet avec la Caisse d’Allocations Familiales. Toutefois, après vingt ans d’une gestion exclusivement bénévole, l’association est consciente que cette nouvelle dynamique nécessiterait la création d’un poste d’animateur professionnel. Pour cela, l’association du Foyer bénéficie d’ailleurs d’une aide de la Direction Départemental de la Jeunesse et des Sports via l’attribution d’un poste FONJEP (Fonds de Coopération de la Jeunesse et de l’Education Populaire).

En 1995, les élus des communes commencent à se saisir de cette intercommunalité. Ils proposent la création d’un Syndicat Intercommunal (SIGES) dont la mission première est la gestion des équipements sportifs portée jusqu’alors par le Foyer.

A la fin des années 90, il apparaît que le projet porté par le Foyer ne correspond plus aux critères d’attributions des financements de la Caisse d’Allocations Familiales. Privé d’environ 25% de son budget, l’avenir du Foyer devient alors incertain. Reconnaissants du travail accompli pendant près de trente ans par tant de bénévoles, et souhaitant soulager l’association du Foyer, les élus orientent leurs réflexions vers la création d’un centre social dont le projet social répondrait aux attentes énoncées dans la circulaire de la CNAF. Cette « restructuration » s’articule autour de deux axes : d’une part, la création d’une seconde structure administrative qui pourrait se porter garante du projet du centre social : le Syndicat Intercommunal de Gestion de l’Action Sociale (SIGEAS), d’autre part, la création de l’Association de Gestion et d’Animation du Centre Social Rural Intercommunal qui aurait pour vocation de permettre à tous de participer au fonctionnement du centre social. En 2002, le Syndicat d’Actions Sociales et Sportives des quatre villages (SASS) est créé et reprend les compétences des deux anciens syndicats (SIGES et SIGEAS).

Le centre social d’hier à aujourd’hui …

1999
Création du centre social autour du RAM, du centre de loisirs, des activités périscolaires, puis des actions en direction de la jeunesse.

2006
Ouverture du multi-accueil “Les P’tits Meuniers”

2010
Suite à l’incendie du mois de juin, le centre social s’installe sur la commune de Ville sous Anjou et développe davantage l’itinérance

2013
Fin des travaux de reconstruction et aménagement dans de nouveaux locaux prêt à accueillir une nouvelle dynamique

2014 – 2017
Le 5ème projet social qui sera le socle de l’ensemble des actions à venir …